Pour plus d'info sur nos services, contactez nous au ????
Toggle Bar

Conseils candidats

Comprendre comment les entreprises utilisent les réponses aux annonces:

Passer une petite annonce, c’est un moyen pour l’entreprise de faire savoir clairement ce qu’elle
recherche et d’être lue par un grand nombre de candidats potentiels.

L’entreprise reçoit donc beaucoup de réponses

Elle doit trier rapidement, parmi les candidats, ceux qu’elle souhaite recevoir en entretien.

Le premier tri, rapide, est souvent réalisé par un intermédiaire (secrétaire, cabinet, …) et non
directement par le recruteur.

Ce tri consiste à vérifier si le candidat a les compétences recherchées par l’entreprise.

Certains candidats, qui auraient les compétences pour occuper le poste, voient leur candidature éliminée parce que ces compétences n’apparaissent pas clairement.

Même s’il est souvent demandé, l’envoi de CV n’est pas systématique en réponse à une annonce.

Dans tous les cas une bonne lettre, accompagnée ou non d’un CV, doit permettre à l’employeur de
se faire une image plus précise de la personnalité du candidat, au-delà de ses compétences.
La graphologie est parfois utilisée sur les lettres manuscrites, mais plus souvent pour confirmer
des impressions après un entretien que pour trier des premières candidatures.

Le contenu de la lettre, par les arguments que le candidat développe, ainsi que sa présentation,
sont une façon pour le recruteur d’avoir une première image de la personne qui écrit.

L’objectif de votre réponse est d’obtenir un entretien.
Il faut donc en dire suffisamment pour intéresser le recruteur, mais pas trop :
gardez des arguments pour l’entretien.

L’important est de bien analyser la petite annonce, pour bien comprendre ce que veut l’employeur,
et de répondre précisément sur les critères recherchés.

Il existe d’autres moyens que la lettre pour répondre à une annonce (dossier, vidéo, etc.) :
dans tous les cas, utilisez un moyen adapté à votre personnalité et à celle de l’entreprise
(et si possible à ce qu’elle a demandé).